Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 17:49

 

Désireux d'enrichir son répertoire afin de montrer au public des danses peu connues ou jamais montrées, Bleuniadur s'efforce de travailler avec les chercheurs les plus pointus dans le domaine des traditions populaires. En janvier et février dernier, les danseurs de Bleuniadur abordaient le répertoire bas-breton de la renaissance avec Naïk Raviart dans le cadre du Tutorat chorégraphique national que le Ministère de la Culture a accordé au groupe. Les 24 et 25 mars derniers, le répertoire abordé était plus proche dans le temps, mais plus éloigné géographiquement. Il s'agissait d'explorer les danses d'un terroir peu connu : le nord-est du pays rennais.

 

     

 

Marc                                                                                      Ivan

 

A cette fin, un danseur et un musicien spécialistes de cette région sont venus spécialement de Rennes. Ingénieur agronome de formation, Marc Clérivet enseigne aujourd'hui le chant et la danse tout en terminant une thèse de doctorat sur la tradition populaire de danse en Haute-Bretagne sous la direction de Naïk Raviart.

Marc Clérivet est actuellement le meilleur spécialiste de ce répertoire, comme l'explique son parcours :

 

« Dès 2000, j'ai décidé de commencer un travail de recherche et de synthèse sur les collectes et enquêtes réalisées sur la danse en Haute-Bretagne et dans l'Ouest de la France. Ce travail m'a conduit à m'intéresser plus spécifiquement aux répertoires et aux pratiques d'Avant Deux. Dans ce cadre, j'ai commencé à enquêter dans différentes régions de Haute-Bretagne recueillant les témoignages sur la danse mais aussi la chanson et les récits de vie...

 

Ma recherche universitaire porte sur la danse de tradition populaire qui a été pratiquée en Haute-Bretagne. Il s'agit à la fois d'interroger les sources anciennes, les enquêtes et les collectes menées depuis le début du 20e siècle ainsi que les collecteurs et enquêteurs eux-mêmes. Lorsque cela est encore possible, j'essaie d'aller enquêter soit des danseurs qui connaîtraient des répertoires de traditions, soit des descendants de ces danseurs ou des témoins. »

 

Il a publié plusieurs articles, CD et ouvrages sur le sujet.

 

 

 

 

Accompagné de l'accordéoniste Ivan Rajalu, l'intervenant a alterné phases d'enseignement, étude technique des danses et visionnage de vidéos du fonds de l'association « La Bouèze ». Ces vidéos ont permis de découvrir le style très particulier des derniers danseurs de tradition, dont certains avaient plus de 80 ans quand ils ont été filmés au début des années 1980.

 

Le répertoire étudié durant ce week-end était celui des danses du nord-est du pays rennais, c'est-à-dire les pays de Dol et de Fougères. Il est composé d'avant-deux collectés à Bazouges-la-Pérouse, Ercé-près-Liffré et Mézières-sur-Couesnon. Ce sont des quadrilles issus de la contredanse française. Assez simple dans leur forme, ces danses ont un style très recherché et s'expriment dans une connivence entre danseurs et un plaisir à danser, particulièrement visible chez les danseurs de tradition.

 

 

 

Les deux intervenants et les danseurs ont beaucoup apprécié ce week-end de danse, avec des résultats intéressants à la fin du week-end. Les danseurs et des danseuses de Bleuniadur se sont efforcés de reproduire fidèlement les subtilités des différents styles des danseurs traditionnels. La curiosité du groupe pour ces danses les a surpris Marc et Ivan : « Nous n'avons jamais vu autant de jeunes danser l'avant-deux ».

 

Ces danses vont maintenant être mises en scène afin d'écrire une chorégraphie qui s'intégrera au prochain spectacle du groupe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires