Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 15:27

Il existe en Bretagne de nombreuses coutumes et croyances, d'origines chrétiennes ou payennes, ayant trait à la fête de Noël. En voici quelques-unes, raportées par François Sauvé et Paul Sébillot au 19ème siècle.

Pendant la messe de minuit, au moment de la consécration, une chandelle s'allume partout où un trésor est caché. A la même heure, l'eau des puits et des fontaines se change en vin.

Autrefois, la veille de Noël, on mettait dans l'âtre une bûche neuve qui devait brûler sans interruption jusqu'au nouvel an, ou jusqu'à la fête des rois. On raconte que le tison de la bûche de Noël préserve de la foudre. On en mettait donc sous les lits pour  protéger la maison des colères du ciel.

Pendant la nuit de Noël, à partir de l'heure de minuit, les animaux domestiques conversent entre eux dans le langage des hommes. Malheur à l'imprudent qui chercherait à surprendre le secret de leur entretien, car il entendrait les animaux lui annoncer sa propre mort.

Or, il y avait une fois un homme qui ne voulait pas croire aux contes de bonnes femmes. Il avait entendu dire que les bêtes parlaient la nuit de Noël, et il résolut d'éprouver par lui-même la vérité de ce dicton. Il alla dans son écurie et entendit un de ses chevaux qui disait à l'autre :

- Dépêche-toi de manger, camarade.

- Pourquoi? répondit l'autre.

- C'est pour aller demain conduire ton bourgeois au cimetière.

La prédiction se réalisa, car l'homme mourut aussitôt, il fut porté en terre par ses bêtes.

         

         Dans la nuit de Noël, on raconte que des mégalithes changent de place. Dans certains endroits, on a vu des menhirs qui vont boire au ruisseau quand les cloches sonnent la messe de minuit. D'autres menhirs sont soulevés par des oiseaux et laissent apparaître un trésor.

En Haute-Bretagne, il y a un marais près d'une fontaine où, d'après la tradition, sont enfouies des cloches qui sonnent toutes seules pour appeler à la messe de minuit le 25 décembre.

Autrefois, on chantait beaucoup à Noël. Chaque année, dans certains villages de Haute-Bretagne, les rois mages revivaient dans la personne de trois jeunes gens de la commune, qui revêtaient leurs habits de fêtes et les couvraient de rubans pour annoncer la venue du messie, le soir, dans les chaumières.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dissertation 03/08/2009 13:25

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!_____________________dissertation